Contenu principal

Voici quelques articles tirés de la rubrique "Notre planète" du Flash-Larçay

Notre habitat et la pollution.

De nombreuses études montrent que l’exposition continue à des produits chimiques à l’intérieur de nos logements est à l’origine de certaines allergies, d’autant que les produits employés pour l’entretien de nos habitats ne sont pas toujours biodégradables et se retrouvent par conséquent dans le sol, l’eau, et l’air contribuant à la pollution de notre environnement.

Plusieurs solutions pour diminuer cette nuisance environnementale :

si vous utilisez des produits classiques de ménage diminuez au maximum les doses. Celles qui sont conseillées sur les emballages sont souvent trop importantes.

Vous pouvez les remplacer par des produits qui ont un « écolabel » (le label écologique européen par exemple). Ils sont fabriqués à base de matières végétales et minérales qui ont un impact réduit sur l’environnement, leurs emballages sont 100% recyclables, et leurs formules non testées sur des animaux. Même les marques de grands distributeurs en proposent.

Vous pouvez aussi tester les recettes de grand-mère, voire créer vos propres produits d’entretien.

Le réchauffement climatique

L’émission des gaz à effet de serre et notamment le CO2 participe au réchauffement de la planète.

Les activités humaines (transport, industrie, chauffage, production d’électricité) contribuent à augmenter la teneur de l’atmosphère en gaz à effet de serre au-delà de son niveau naturel.

En effet il existe un effet de serre naturel qui permet à la lumière du soleil d’arriver jusqu’à nous et qui agit comme un couvercle en conservant le plus longtemps possible la chaleur du soleil. Sans cet effet de serre naturelle notre terre serait très froide (aux alentours de -15°C).

Mais l’effet de serre additionnel, celui qui est dû aux activités de l’homme, conduit à un réchauffement excessif du climat.

Cinquante pour cent des émissions de CO2 sont liés aux usages privés :

  • déplacement des personnes, 28 %.
  • chauffage des logements, 18%.
  • production eau chaude, électricité spécifiquement domestique, 4%.

… cinquante pour cent à la fabrication et aux transports des produits et services. (Source : ADEME : Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l Energie).

Les conséquences du réchauffement climatique seront nombreuses : disparition de la biodiversité, avec l’extinction de nombreuses espèces animales et végétales, modifications météorologiques (pluies torrentielles, cyclones et sécheresse), montée des niveaux des océans suite à la fonte de la banquise, etc.

Aujourd’hui chacun de nos actes comptent pour lutter contre ce réchauffement.

Le parc des Brosses

Depuis le mois de mars le parc des Brosses est sorti de son hibernation pour se refaire une beauté.

L'entr’aide ouvrière, association de réinsertion par le travail, a été choisie pour la remise en état de certaines zones. La priorité cette année était la mise en sécurité des allées, l'entretien des plantations de merisiers et du plan d'eau.

N'ont été abattus que les arbres morts bordant les chemins piétons, les autres serviront de nichoirs et de nourriture pour les insectes. Les merisiers ont été élagués, les branches broyées sous forme de copeaux afin de pailler les massifs arbustifs.

Les zones denses en ajoncs restent préservées pour favoriser la nidification de certaines espèces d'oiseaux.

Notre objectif est d'offrir un lieu agréable aux promeneurs tout en restant en symbiose avec « dame nature ».